Gérer son patrimoine immobilier : les avantages d’une SCI

Article publié le 22 - 11 - 2018 par Eric dans la categorie: > entreprise

Également appelée société de gestion immobilière, une SCI est une société non commerciale qui aide ses membres à gérer un ou plusieurs biens immobiliers communs. Les avantages de la SCI sont nombreux au niveau de la fiscalité aussi bien que la transmission du patrimoine. Pour créer une SCI, il est possible de faire appel à un spécialiste.


 

Les avantages d’une SCI pour les particuliers

 

Le premier avantage d’une SCI familiale, c’est de pouvoir transmettre facilement une propriété immobilière aux héritiers sans droit de succession. Les parents peuvent rester gérants de l’objet immobilier après l’avoir transmis à leurs enfants. Notamment au cas où ceux-ci sont encore très jeunes. Ayant ainsi préalablement partagé les parts de la société à leurs enfants, les parents ne craindront plus d’éventuels conflits au moment de la succession. C’est toujours possible même si les héritiers ne travaillent pas dans la SCI.Les conjoints peuvent librement décider à propos de la répartition des parts de chacun dans la société. La SCI permet à un couple non marié l’acquisition en commun d’un bien immobilier sans risquer de tout perdre en cas de décès. Même sans lien matrimonial avec le défunt concubin, le survivant sera toujours protégé puisqu’il est associé de la SCI.Les avantages d’uneSCI non familiale sont également intéressants. L’adaptabilité des disciplines internes représente un point fort.  Accordé par les membres, le pouvoir du gérant peut être très étendu. Et les statuts sont flexibles. On peut même varier la majorité selon l’importance de la décision à prendre. Un associé ne peut pas céder ses parts à moins qu’il en trouve un preneur. Par ailleurs, le patrimoine immobilier sera toujours bien protégé, car les conditions de dissolution d’une SCI sont très restrictives.

 

Les avantages d’une SCI pour les entrepreneurs

 

Pour les professionnels qui possèdent une entreprise, la SCI dispose ses propres atouts. Étant immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés, la SCI détient à elle seule le bien immobilier en tant que personne morale. Les associés ne seront pas interpellés immédiatement en cas de difficulté. Gérés séparément, les patrimoines des associés seront protégés. Aucune saisie de patrimoine n’est possible sachant que le droit des créanciers se limite aux parts sociales d’un associé. En plus, l’étendue des parts d’un associé s’avère très difficile à estimer.

Les biens immobiliers utilisés par l’entreprise appartiennent à la SCI. Ainsi, ils ne seront pas inclus dans le prix de la cession en cas de vente de la société. Voilà un autre avantage de la SCI : l’entreprise trouvera preneur beaucoup plus facilement. En outre, l’opération profitera de taxes réduites.En créant une SCI, on peut choisir son régime fiscal. Il est possible de se soumettre au régime de l’impôt sur le revenu (IR). Dans ce cas, les associés payent un impôt selon les bénéfices qu’ils réalisent, proportionnellement à leurs parts dans la société. Les associés peuvent aussi opter pour l’impôt sur les sociétés (IS). Et ce sera à la SCI de verser les impôts à hauteur de 15% des bénéfices réalisés par la société. Pour la création d’une SCI et le choix du régime d’imposition, il est conseillé de s’adresser à un expert sur la question.